Département de la Loire

Ville de Régny

France

Agenda

Les Voeux du Maire

Mes chers concitoyens, chers amis, bonsoir à tous et merci de votre présence,
Permettez-moi tout d’abord de saluer quelques personnalités qui nous font l’honneur de leur  présence : notre ancien Maire, Michel MATHIEU, mon collègue Maire de Pradines, Monsieur l’adjoint au Maire de Montagny, s’agissant des 2 communes qui nous sont les plus proches, Madame la directrice de l’école primaire, l’une de nos deux médecins, Madame CIRCEI dont la famille vient de s’agrandir et qui est ici représentée par son époux…

D’autres personnalités se sont excusées, c’est le cas des Présidents de la CoPLER et du Syndicat des eaux, de notre Conseiller Général Michel CHARTIER, qui va terminer son mandat dans quelques mois et que je salue tout particulièrement pour tout le soutien qu’il a su nous apporter durant toutes ces années.

Je voudrais aussi profiter de l’occasion pour vous présenter deux nouveaux professionnels de santé : notre futur dentiste, Monsieur BARRO et notre futur psychologue, Mme BIDOLIN, en leur souhaitant la bienvenue à Régny, en votre nom à tous.

 

Mais comme vous le savez,  les circonstances de cette cérémonie des vœux cette année sont tout à fait exceptionnelles ; un drame horrible vient de frapper au cœur nos principes républicains et les valeurs démocratiques et de liberté qui fondent notre nation.
Je vous avoue avoir pensé un instant annuler cette cérémonie, en plein deuil national et en raison des événements en cours.
J’ai finalement décidé de la maintenir, la présence de nombreuses personnes hier soir sur le parvis de la Mairie, dans un climat très digne, a achevé de me convaincre de la nécessité de la maintenir.
Je formule un vœu à cette occasion : que nous sachions préserver, dans cette épreuve, tout ce qui fonde nos principes républicains de liberté, égalité et fraternité, que nos citoyens de toutes opinions et de toutes confessions qui sont respectueux de ces principes puissent continuer à se sentir bien au sein de notre communauté nationale.
En hommage à toutes les personnes (dessinateurs, journalistes et policiers) lâchement assassinées, nous avons décidé d’afficher ici le dernier numéro du journal Charlie Hebdo, sorti juste avant le drame.
Je vais vous demander maintenant, en la mémoire de toutes les victimes de cette barbarie,  le respect d’une minute de silence…

 

Je vous remercie.
C’est la 7ème fois que j’ai le plaisir de vous convier à cette cérémonie des vœux du Maire de Régny.
C’est aussi la première cérémonie de ce nouveau mandat.
Une nouvelle équipe est au travail depuis 9 mois pour gérer les affaires de la Commune.
Comme précédemment, j’ai souhaité répartir très largement les taches et les responsabilités entre tous les conseillers, par binômes.
Cinq adjoints (Ben, Fabienne, Manue, Jacques et Marc) et 4 conseillers délégués (Anne-Laure, Jean-François, Nicolas et Jean-Yves) se partagent les délégations à la CoPLER,  aux écoles, à la jeunesse et aux sports, à l’urbanisme, à la voirie et aux réseaux, au bâtiment publics, à l’animation du village et aux équipements sportifs.
Comme je suis par ailleurs très engagé dans ma vie professionnelle, c’est dans conditions  de partage de nos tâches et responsabilités que j’ai décidé de solliciter de vous ce nouveau mandat.
Je dois encore vous dire que j’ai dû faire face à mon grand regret, en octobre dernier, à la démission - pour motif personnel - d’un de mes adjoint, Jean-Paul GEY ici présent, à qui je souhaite rendre hommage.
Jean-Paul, c’était pour moi plus qu’un adjoint, c’était un ami, un homme de confiance.
Son départ m’a beaucoup peiné, mais j’ai respecté ses raisons, liées à sa situation personnelle.
En presque 7 ans de travail à mes côtés, je voudrais que vous vous souveniez que Jean-Paul, avec  un dévouement et une amabilité reconnues de tous, a fait un immense travail notamment sur l’entretien des bâtiments et du patrimoine communal (la salle des fêtes, les écoles, l’église, les espaces publics…) et que c’est à lui que nous devons l’édification de notre Maison de Santé, la grande œuvre du précédent mandat, auquel il aura consacré beaucoup de temps et d’énergie : il y a perdu ses derniers cheveux !... Merci Jean-Paul, je vous demande de l’applaudir !

 

Parlons maintenant de nos projets.
Avec ma nouvelle équipe, j’ai voulu être très clair, je vais essayer de l’être avec vous ce soir également : le nouveau contexte de notre action communale est beaucoup plus difficile qu’en 2008 ; en clair, nous ne pourrons plus refaire tout ce que nous avons réalisé au cours du précédent mandat.
Sous l’effet de la crise et des baisses de dotation, nos marges de manœuvre financières se sont réduites et cela va continuer au cours des prochaines années.
Le contexte socio-économique, avec la quasi-disparition de JALLA, la fermeture récente de plusieurs commerces,  est évidemment très préoccupant et rend les choses beaucoup plus difficiles.
Pour compliquer encore les choses, je dirai que, malgré la nette amélioration de nos relations, que nous pouvons mettre au crédit de notre ami Ben, nous avons une intercommunalité qui ne nous aide pas beaucoup, par manque de volonté politique,  sur ses compétences actuelles… En tout cas pas là où nous en aurions le plus besoin :

  1. Le site industriel JALLA, à l’initiative de notre ami, l’ancien Président Claude JANIN, n’est malheureusement plus d’intérêt communautaire !
  2. L’absence de programme d’amélioration de l’habitat et de rénovation urbaine à l’échelle de la CoPLER rend impossible la mise en œuvre de la requalification pourtant indispensable de notre centre-bourg (heureusement, l’état vient de rendre éligible Régny au nouveau prêt à taux 0 en acquisition réhabilitation).

Et que l’on ne dise pas que n’avons pas l’esprit communautaire ( ! ) : nous sommes favorables à Régny  depuis des années au transfert à la communauté de communes de la compétences la plus importante, celle de l’uranisme, à la condition que la Communauté de Communes prenne à sa charge les dépenses d’investissement qui en découlent (voirie, assainissement, réseaux, éclairage public, aménagements urbains et équipements publics, notamment sportifs et scolaires), dépenses que nous n’avons plus aujourd’hui les moyens d’exercer convenablement, pas insuffisance de moyens financier.
Je crains malheureusement que n’ayons plus grand chose à attendre de la CoPLER, en espérant me tromper…

Il nous faut donc réfléchir à d’autres solutions pour assurer l’avenir de notre commune :

Je crois tout d’abord que la réorganisation de nos structures territoriales est aujourd’hui plus que nécessaire.
On a voulu nous faire croire, en 2013, que la CoPLER pourrait rester seule, afin de résister au mouvement naturel qui nous aurait fait rejoindre la nouvelle communauté d’agglomération Roannaise, avec nos voisins de la communauté de communes du pays  de Perreux.

Il est aujourd’hui évident que l’on nous a menti : la CoPLER n’a pas les moyens de sa politique et elle aujourd’hui mise dans l’obligation de fusionner avec ses voisins. Résultat, c’est 3 années de perdues pour le développement de notre territoire !
Mais aujourd’hui, on nous propose bien pire que de rester seuls, on nous propose de rejoindre dans un immense territoire, non seulement Balbigny, mais aussi St Germain Laval, St Just en Chevalet, Boën sur Lignon, Noirétable, Feurs et Panissières !!!
Je vous laisse imaginer ce qu’il en sera de l’avenir de la Commune de Régny dans un tel ensemble ou personne ne nous connaîtra…
Nos grands élus communautaires sont aujourd’hui frappés par une « folie des grandeurs », soyons clairs par des ambitions politiques qui leur font perdre le sens commun, dans un déni complet du territoire vécu par leurs concitoyens… Je ne dirai qu’une chose : nous sommes roannais et roannais nous devons rester !
Je me permets de compter sur votre soutien, mais je vous promets que je battrai sur ce dossier : je ne laisserai pas faire une telle ineptie.

Je vous fais aujourd’hui deux propositions :

  1. Rejoindre l’agglomération du Roannais, comme nos amis de Combre et Montagny (qui ne s’en portent pas plus mal) en y entraînant si possible, toute la CoPLER et pourquoi pas, je le souhaite, l’ensemble du canton de Charlieu auquel nous sommes aujourd’hui rattachés.
    A ce propos, je compte m’engager activement dans le débat qui va s’ouvrir dans les prochaines semaines, dans le cadre des élections cantonales : je vous inviterai à y prendre part et à voter en masse pour faire valoir les intérêts de notre commune.
  2. Fusionner (je parle de notre commune) avec des communes voisines pour former une commune nouvelle plus importante sur le plan politique et plus solide financièrement.
    Très modestement, dans une première étape une petite fusion avec nos voisins de Pradines nous permettrait de redevenir une petite ville, avec les avantages financiers qui vont avec, ce qui ferait de nous la commune la plus importante de la CoPLER !
    Mon cher collègue, je te fais cette proposition, il faut y réfléchir, je te laisserai volontiers le fauteuil de Maire, je veux bien être ton premier adjoint si tu veux de moi… Et puis nous aurions deux équipe de Foot, comme Madrid ou Milan, c’est à dire mieux que St Etienne et Lyon !

Mais il faudra ensuite aller plus loin, j’en suis persuadé, fusionner avec St Symphorien de Lay et les communes voisines (Lay, Neaux…) et avec nos autres voisins (St Victor, Combre, Montagny…), ce qui nous permettrait d’atteindre une taille critique suffisante (5000 voire 10 000 habitants) pour disposer de réels moyens financiers et pour peser d’un poids  politique suffisant au sein de la Communauté d’agglomération Roannaise.
Ce n’est assurément pas gagné, mais toutes les communes vont connaitre dès  2015 de grosses difficultés pour boucler leur budget, ça devrait les faire réfléchir… Et puis nous avons à Régny quelques atouts très importants pour constituer une commune nouvelle attractive (Le collège, la gare, la maison de santé…), quel que soit son périmètre.

Mais revenons un peu aux affaires communales.
Avec mon équipe, nous allons continuer à faire tout ce qui est dans l’ordre du possible pour améliorer la qualité de vie au sein notre village.
Avec le PLU que nous allons bientôt pouvoir approuver, suite à l’enquête publique qui s’est déroulée en décembre, nous avons prévu :

  1. D’aider la reconstruction de notre Maison de retraite,
  2. De favoriser la reconversion de nos sites industriels et ferroviaires,
  3. De favoriser la requalification et la reconquête de notre centre bourg,
  4. De maintenir,  autant que faire se peut, la qualité des services rendus à la population, sur le plan médical, sur le plan scolaire et peri-scolaire, sur le plan sportif et associatif, et sur l’animation du village.

Pour finir, nous allons relancer prochainement un comité consultatif pour débattre avec vous de nos projets de réorganisation territoriale et pour relancer notre agenda 21 local.
En ces temps particulièrement difficiles, le développement durable doit être le fil conducteur de toutes nos actions, dont nous devrons impérativement vérifier, au cas par cas  la faisabilité économique, l’utilité sociale et l’impact environnemental de chaque projet : Cela me permets de vous annoncer que l’année 2015 sera celle du développement durable ou qu’elle ne sera pas : Jacques, tu es prévenu, maintenant c’est à toi de jouer !
J’en ai terminé, je vous remercie, je vous souhaite - à tous ainsi qu’à Jacques - une belle et heureuse année 2015, qu’elle finisse un peu mieux qu’elle n’a commencée !
En attendant, je vous invite à rejoindre le buffet que nous avons garni cette année Jacqueline de « croquette améliorées », c’est à dire de produits locaux de la boulangerie DEVILLE, de la Boucherie DUCROT et de la ferme MATHIEU.

Bonne soirée à tous et merci pour votre attention !