Département de la Loire

Ville de Régny

France

Agenda

Le plâtre en déchèterie

Environnement à RégnyA compter du mois de septembre prochain, la déchèterie de Regny accepte, sous certaines conditions, les déchets de plâtre.

Ceux-ci devront respecter une nomenclature précise, dont vous pouvez prendre connaissance grâce au document ci-dessous.

Régny Terre d'Avenir

Un document est à votre disposition : il s'agit d'une présentation de la Charte de Développement durable de la Commune. Vous pouvez consulter et/ou  télécharger ce document au format pdf.

Documents au format pdf. Vous cherchez un logiciel pour les lire ? Découvrez Foxit Reader
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (regny-terre-avenir.pdf)regny-terre-avenir.pdf[Charte de développement durable de Régny]1385 Ko

Tri des déchets recyclables : du nouveau

Tri des déchetsDès le 21 mai 2012, pour des raisons de sécurité et de propreté les containers de TRI situés rue Jules FERRY (face à l'école) seront enlevés et déplacés.

Resteront à cette date les containers :

  • place de l’Europe : ajout d’un container Papier et d’un container Verre
  • près du cimetière
  • parking du HLM
  • rue de Verdun : ajout d’un container Emballages


Ceci dans l’attente de l’aménagement d’un lieu de collecte plus accessible et sécurisé.

Inauguration du nouveau Centre de Secours

Inauguration du nouveau Centre de Secours de RégnySamedi 3 mars dernier, la nouvelle caserne des pompiers de Régny a été inaugurée en présence du député de la circonscription, du président du Conseil général, des président, vice-présidents et membres du Conseil d’administration du SDIS, de la principale du collège, des officiers et sous-officiers du corps des Sapeurs Pompiers et de nombreux élus et sapeurs-pompiers du territoire.

Le maire de Régny et le chef du centre des sapeurs-pompiers Marc Marchand ont accueilli un public nombreux dans des locaux modernes et fonctionnels.
Le maire a rappelé dans son discours que le Conseil Général gère, par l’intermédiaire du SDIS, les services d’incendie et de secours et qu’il est, à ce titre, le principal financeur du nouveau centre de Régny. Anciennement municipal, le centre de Régny depuis 63 ans permet d’assurer les secours et la défense incendie des 1615 habitants de notre commune, mais aussi de communes voisines, dont Pradines et Saint-Victor sur Rhins.
Jean-François Dauvergne a donc remercié les conseillers du département, parmi lesquels, tout particulièrement, Michel Chartier qui soutient régulièrement les projets de notre commune : investissements dans le collège et sur la voirie départementale notamment.

Pour conclure, ont été chaleureusement salués les pompiers présents, professionnels ou volontaires, à qui le maire a adressé un message de reconnaissance et d’affection au nom de toute la population.

 

Discours du Maire de Régny :

Monsieur le Député,
Monsieur le Président du Conseil Général,
Monsieur le Président, Messieurs les vice-présidents et membres du Conseil d’Administration du SDIS,
Messieurs les Conseillers Généraux,
Madame la Principale du Collège,
Mesdames et Messieurs les Officiers, sous-officiers et membres du corps des sapeurs pompiers,
Messieurs le Maires,
Mesdames et Messieurs les élus, anciens élus ou anciens sapeurs pompiers,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,


C’est un très grand plaisir pour moi de vous accueillir tous ici aujourd’hui, avec Marc MARCHAND, notre chef de centre, pour l’inauguration de ces nouveaux locaux.  
Après 63 ans d’existence, ce qui fut, je ne l’oublie pas mais je ne le regrette pas, notre corps de sapeurs pompiers municipal, bénéficie enfin de locaux modernes et surtout fonctionnels.
Heureusement, la première loi de décentralisation a confié au Conseil Général, qui gérait déjà les routes, le soin de gérer les Collèges et les services d’incendie et de secours.
Ma Commune est donc très concerné et vous, M. le Président du Conseil Général, à Régny peut-être un peu plus qu’ailleurs dans ce département… Vous êtes ici chez vous !
Je voudrais en tout cas vous témoigner de ma très grande gratitude pour tous les investissements réalisés par le Conseil Général sur la Commune de Régny ces dernières années, que ce soit au Collège, sur la voirie départementale ou bien sûr ici, à travers le SDIS, pour ce centre de secours.
Je sais que tout cela doit beaucoup à l’implication personnelle de notre Conseiller Général, Michel CHARTIER, qui (j’en prends à témoin notre ancien Maire et ancien chef de centre ici présent, Michel MATHIEU) a beaucoup travaillé, ces vingt dernières années pour aider notre Commune, dans les jours heureux comme dans les moments difficiles : il paraît que c’est à cela que l’on reconnait ses vrais amis.  
Régny aujourd’hui, c’est une commune de 1615 habitants (résultat du recensement de janvier 2011), en croissance de 6% depuis 2006.
Après un riche passé de cité industrielle, berceau du crayon avec Conté et du linge éponge avec Jalla, Régny a subi malheureusement deux longues décennies de déclin économique et démographique.
Si Régny retrouve aujourd’hui le chemin de la croissance, c’est parce qu’elle a su garder des emplois industriels (chez DESCAMPS, chez POTHIER, au Forestier), une agriculture vivante d’une quinzaine d’exploitants (tous tournés vers l’élevage), mais aussi des emplois tertiaires, dans les commerces, les banques, le collège, la maison de retraite et tous les services à la population.
Monsieur le Président, grâce aux aides que (contrairement à d’autres départements) vous avez pu préserver, le Conseil Municipal de Régny a décidé d’encourager et d’anticiper ce mouvement ; la signature prochaine, je le souhaite, de notre contrat communal d’aménagement devrait nous y aider.
J’espère également, Monsieur le Président, que votre projet, pour l’instant suspendu, d’aménagement des ponts de la voie SNCF Roanne-Lyon sur la RD9 pourra être réactivé et réalisé prochainement.
Je sais Michel CHARTIER très sensibilisé à cette question, je compte sur lui pour vous convaincre et convaincre votre assemblée : l’enjeu est capital pour Régny, c’est celui de l’accessibilité pour les poids lourds (et donc le devenir) de ses 8 hectares de sites industriels, ceux-ci justifiant grandement le maintien et la modernisation de ce centre de secours.
Je sais le Député Yves NICOLIN très sensible à cette question des entreprises et des emplois industriels ; il a toujours répondu présent quand je l’ai sollicité pour aider nos entreprises et préserver l’emploi, notamment chez DESCAMPS.
Permettez-moi, M. le Député, de vous souhaiter bonne chance pour votre réélection !
Mais revenons à notre CIS, il permet d’assurer les secours et la défense incendie à Régny et sur plusieurs communes et portions de communes voisines, notamment Pradines et St Victor sur Rhins.
A Régny, sans parler des communes voisines, il permet d’assurer la protection et les secours pour un collège de 350 élèves et ses transports scolaires, pour nos écoles primaires et maternelles, soit 150 enfants, pour une maison de retraite de 80 lits sur trois niveaux, pour trois sites industriels, deux HLM de 4 étages, trois routes départementales qui supportent un trafic de 3500 véhicules/jour, une gare SNCF et un passage à niveau.
Tout cela génère évidemment une activité importante pour ce centre de secours, donc Marc MARCHAND parlera beaucoup mieux que moi.
Pour ce qui me concerne, je voudrais remercier chaleureusement les administrateurs du SDIS ici président pour avoir décidé et financé cette réalisation que je trouve tout à fait exemplaire et qui permettra, n’en doutons pas, d’accueillir de nouvelles recrues dans de bien meilleurs conditions et avec de nouveaux matériels, pour un meilleur service à la population.
Je voudrais enfin saluer tous les pompiers ici présents, officiers, sous officiers ou hommes du rang, hommes et femmes, professionnels ou volontaires, en activité ou à la retraite, tous ensemble vous œuvrez (ou vous avez œuvré) pour notre sécurité et celle de nos familles, nous vous devons tous beaucoup, permettez-moi de vous témoigner, au nom de tous les Régnyçois, de ma reconnaissance et de mon affection.

Merci à vous !