Mairie de Régny

Place Jacques Fougerat - 42630 Régny

Tél. : 04 77 63 00 34
Fax : 04 77 63 07 81
email : accueil[@]regny.fr

Ouverture

Le lundi de 8h à midi
Le mardi de 8h à midi
Le mercredi de 8h à midi
Le jeudi de 8h à midi
Le vendredi de 14h à 17h
Le samedi de 9h à midi

[ Accès au site service-public.fr ]

Où sommes-nous ?

Vœux du maire 05 janvier 2018

 

Mesdames, messieurs, chers amis, bonsoir,

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous accueille ce soir, pour la dixième année consécutive (un sacré bail !), à la cérémonie de mes vœux.
Après une année 2016 particulièrement calamiteuse, l’année 2017 que nous venons de vivre a pu nous donner (enfin) quelques satisfactions.
Malgré de vraies déconvenues (le Brexit, l’élection de Donald Trump…), celle-ci nous laisse entrevoir au moins l’espoir d’un renouveau.
Pour que nous puissions tous rester fiers d’être français, il y a lieu que notre pays retrouve une voix forte et claire, celle de la démocratie, sur la scène internationale ;  je crois qu’avec notre nouveau Président elle est en passe d’y parvenir…Faute de concurrence il faut bien le dire…
Il nous faut en effet lutter dans le monde pour préserver notre climat (et donc l’avenir de nos enfants et petits-enfants), nous protéger de la montée des nouveaux périls, en œuvrant contre la dévalorisation et l’affaiblissement de nos institutions internationales (notamment l’Europe et l’ONU), à qui nous devons de vivre en paix en Europe depuis 70 ans.
Et même si je ne partage pas toutes ses idées, je veux saluer également la volonté du Président Macron de réformer notre vieux pays.
Pour y parvenir, il faudra pouvoir dépasser tous les conservatismes, de droite comme de gauche, conserver en les réformant pour les rendre plus efficaces et moins coûteux, notre système éducatif, nos dispositifs protecteurs en matière de santé, de social, d’assurance chômage et l’essentiel de nos services publics…

Il y a fort à faire, le chantier est immense, mais cette année 2018 sans élections est une occasion unique pour réformer.
Et la place de Régny me direz-vous dans tout ça ?
Sur la scène internationale notre rôle est nécessairement limité, mais je voudrais vous rappeler qu’en solidarité avec la décision de la France, nous avons accueilli à Régny dès la fin 2016, dans 5 des 25 logements vacants de nos HLM, quelques familles de réfugiés syriens (hommes, femmes, enfants, 35 personnes au total).
Ces familles que la France a décidé d’accueillir  survivaient dans des camps en Turquie, chassées par la guerre, la barbarie de Daesh et la cruauté du régime Syrien.
A ceux qui ont pu en douter, je voudrais souligner que leur accueil et leur intégration à Régny se sont particulièrement bien passés ; je salue à cette occasion tous ceux qui parmi vous - et ils sont nombreux – ont décidé de leur venir en aide par leurs dons ou tout simplement leur présence…
Permettez-moi de remercier tout particulièrement les membres de l’équipe de bénévoles du comité d’accueil, ils sont une quinzaine, qui s’est constituée pour les accompagner.

Sur un autre registre, nous venons d’obtenir le renouvellent de notre agenda 21 local sous le label « Notre village terre d’avenir », grâce à la mobilisation d’une nouvelle équipe de bénévoles et de conseillers municipaux que je tiens ici à saluer et à remercier également.
Au travers de la mise en œuvre d’un nouveau programme d’action très ambitieux, ce qui est en jeu c’est bien l’engagement renouvelé de notre commune sur la voie des accords de Paris, pour un développement durable et pour lutter contre le réchauffement climatique.
Au niveau local, je persiste à croire qu’il faut aujourd’hui plus qu’hier nous regrouper, s’unir avec les communes voisines pour mutualiser nos ressources et augmenter nos moyens financiers et pouvoir ensuite nous fédérer dans une intercommunalité à l’échelle du Roannais.
Dans les faits, je constate malheureusement que les choses bougent très peu dans le Roannais (contrairement au Stéphanois et au Montbrisonnais qui avancent et gagnent de la population) ;  notre arrondissement en aurait pourtant bien besoin, mais les égoïsmes sont nombreux et nombre de mes collègues ont malheureusement une conception de l’intérêt général bien peu différenciable de leur intérêt personnel ou de leurs ambitions politiques…
En matière d’intercommunalité, grâce à votre magnifique mobilisation (650 signatures individuelles à notre pétition, soit plus de 60% des inscrits sur la liste électorale, c’est sans doute l’immense majorité de vous tous ici présents), soyez-en tous très chaleureusement remerciés, nous avons à nouveau évité le pire, le regroupement absurde et insensé de notre CoPLER avec St Germain-Laval et St Just en Chevalet.
Je vous confirme aujourd’hui que, comme je l’avais annoncé dans la presse, j’aurais remis au Préfet ma démission et celle de l’ensemble du Conseil Municipal si Régny s’était trouvée forcée d’intégrer « Loire et Monts » au 1er janvier de cette année.
Nous avons jugé que ce projet, bâti autour de St Germain-Laval et Neulise, est manifestement trop contraire aux intérêts de notre commune, nous en aurions donc nécessairement tiré les conséquences…
Mais, en grande partie grâce à votre mobilisation, nous avons pu y échapper, vous allez donc devoir me supporter encore un peu…
Pour ne rien vous cacher, après l’intervention du Ministre Baylet en 2016 qui a interdit au Préfet de signer l’arrêté d’intégration de la CoPLER au sein de Roannais agglomération, il aura aussi fallu l’intervention (plus discrète mais tout aussi efficace) d’un autre Ministre en 2017 pour barrer la route à ce funeste projet…

Pour autant, notre objectif n’est toujours pas atteint, nous ne sommes toujours pas membres de Roannais Agglomération mais de la CoPLER (au moins encore en 2018), il nous faut donc nous faire une raison et agir au sein de la CoPLER, j’y reviendrai tout à l’heure…
Sur le plan de notre gestion municipale, avec des moyens financiers limités et sans augmentation de la fiscalité (nous avons même décidé – avis à ceux qui souhaitent construire - d’une baisse de la part communale de la taxe d’aménagement qui est passée de 2% à 1% au 1er janvier), nous sommes parvenus malgré tout à mener à bien plusieurs opérations.

C’est pour moi l’occasion de saluer devant vous le travail effectué par nos agents municipaux, au premier rang desquels notre secrétaire de mairie, Valérie Roblet, qui a su parfaitement, en quelques mois, prendre en charge la direction de nos services municipaux, avec toute la compétence et l’autorité nécessaire pour faire progresser la qualité de notre service public, merci à toi Valérie !
Un grand merci également à l’ensemble des agents municipaux qui effectuent, avec beaucoup de compétence, un travail considérable, souvent discret mais efficace, au secrétariat et à l’agence postale, dans les garderies et les écoles, les bâtiments, la voirie, la sécurité publique, la bibliothèque ou la maison de santé.
Je ne vais pas oublier, bien sûr, les membres de mon équipe municipale, des Conseillers municipaux très engagées et solidaires, des adjoints et des conseillers délégués qui ont pris leurs responsabilités à cœur et qui effectuent un travail considérable au service de notre commune, compte tenu du peu de disponibilité de leur Maire

Vous me permettrez donc de vous énumérer quelques-unes de nos réalisations de l’année 2017 :

  •  La plus grosse opération de l’année fut l’aménagement de la rue de la tour et de la place de la mairie, avec la réorganisation du stationnement et du marché, en parallèle avec l’aménagement du nouveau cabinet dentaire du Dr Barro dans les anciens locaux de la  bibliothèque et de la médecine du travail,
  •  Le recalibrage de notre station d’épuration suite à la disparition de l’activité teinture de l’usine Jalla.
  •  La réfection de plusieurs chemins communaux et intervention sur les réseaux d’eaux potables ou usées, sachant qu’il reste encore beaucoup à faire, notamment dans le centre-bourg

Et, parmi les multiples petits chantiers que nous avons menés :

  •  la poursuite de l’équipement des écoles,
  •  la rénovation de la salle de réunion au-dessus des vestiaires du foot,
  •  le chantier de jeunes pour la restauration du vieux pont,
  •  l’aménagement des jardins partagés et la mise aux normes des sanitaires de l’étang,
  •  la remise en état de la pelouse du terrain de foot,
  •  le réaménagement de la mairie pour l’accueil de l’agence postale…
      

Vous me permettrez également de rappeler toutes les manifestations organisées ou soutenues par notre comité d’animation et lancer à cette occasion un appel : le comité a besoin de l’énergie et des bras de tous ceux qui auraient un peu de temps à donner pour l’animation de notre village.

Voilà, j’ai sans doute oublié des choses, mais je vous invite à interroger mes adjoints et conseillers délégués, après mon discours, autour du verre de l’amitié, ils seront mieux à même que moi de vous donner toutes précisions et répondre à vos interrogations.

Je voudrais maintenant vous parler un peu de nos projets pour l’année 2018.

Les plus importants seront :

  •  Le recrutement impérieux d’un (ou deux) médecins généralistes pour renforcer les moyens de notre maison de santé (l’affaire est très compliquée, faute de candidats en libéral, il nous faudra recruter en salariat par l’entremise d’un centre santé et probablement recourir aux services très couteux d’un cabinet de chasseurs de tête !),
  •  l’installation du local des anciens et celui des jeunes sur la place de la Mairie, dans l’ancien commerce et logement de la famille Carvalho ;
  •  Les projets photovoltaïques sur la grange Magnin et sur l’école élémentaire ;
  •  la création d’un réseau de chaleur (chantier du SIEL) entre les écoles, la salle des fêtes et les logements communaux ;
  •  la mise en œuvre de notre nouvel agenda 21 local, pour lequel je lance un appel à la mobilisation de chacun de vous : les actions à mener sont nombreuses, la commune en fera sa part, mais la réussite de beaucoup d’autres sera directement liée à l’importance de la mobilisation citoyenne !

Nous allons bien entendu poursuivre la réflexion pour la mise en œuvre de nouveaux projets, si possible dès 2019, avec entre autres :- le regroupement des deux écoles sur le site de l’école élémentaire,

  •  la création d’une maison de l’enfance en lieu et place de l’école maternelle, qui pourrait accueillir à terme, du moins je le souhaite, une maison d’assistantes maternelles,
  •  L’aménagement d’un nouveau local pour nos services techniques ;
  •  L’aménagement de deux nouveaux espaces de loisirs, sur le site de l’étang (dès 2018) et dans le parc Aussendou (attenant à la nouvelle maison de retraite !), l’année prochaine,
  •  L’assainissement du hameau des bois, avec une première tranche dès cette année,
  •  La couverture (au moins provisoire) et le dégagement des ruines de l’ancienne église prieurale, sur la place de la Mairie.
    Un certain nombre de dispositions ont par ailleurs été prises en ce début d’année pour améliorer le fonctionnement de nos services publics :
  •  Le regroupement, dès lundi prochain, avec des horaires d’ouverture largement étendus, de l’agence postale et de l’accueil de la mairie (la bibliothèque ne bougera pas) ;
  •  Et, compte tenu des difficultés actuelles de notre centre de loisirs (compétence CoPLER), la reprise prochaine, en gestion directe, de toutes nos garderies périscolaires.

Tous ces projets concernent bien entendu la gestion de notre commune, mais nous en avons beaucoup d’autres concernent des compétences intercommunales, et qui demandent qu’on leur consacre de plus en plus de temps et d’énergie.

Vous pourriez me demander pourquoi je vous parle autant des questions intercommunales ?
Parce que dans la pratique, nous sommes dessaisis par la CoPLER, à son initiative et de par la loi, de nombreuses compétences (et non des moindres) autrefois exercées par la commune.
Aujourd’hui, même si c’est  toujours à moi (celui que vous avez élu avec son équipe municipale) de vous rendre des comptes, c’est bien la CoPLER  qui intervient (ou qui est censée intervenir) dans les domaines suivants :

    - Le développement économique (ça veut dire les zones d’activités, les sites industriels, les aides aux entreprises, le commerce, l’artisanat et le tourisme) ;
    - L’aménagement de l’espace et l’urbanisme (le SCOT aujourd’hui annulé, le PLUI en cours d’élaboration, l’AVAP de Régny qu’ils vont devoir reprendre à leur compte) ;

    - Les aires d’accueil des gens du voyage (aucune pour l’instant) ;
    - La collecte et le traitement des déchets ménagers (le service de ramassage et les déchetteries) ;
    - Les aménagements et l’entretien des rivières, la lutte contre les inondations ;
    - La politique du logement et du cadre de vie (la rénovation de l’habitat et du cadre de vie urbain) ;
    - Les équipements sportifs et culturels d’intérêt communautaire (la base d’aviron à Cordelle et la résidence d’artiste de la zone des jacquins à Neulise) ;
    - L’action sociale d’intérêt communautaire (c’est-à-dire le contrat enfance jeunesse avec la CAF, l’ASAJ, les crèches de Neulise, St Symphorien de Lay, St Just la Pendue, Fourneaux, Cordelle et l’hôpital sur Rhins, le relais assistante maternelle à St Symphorien de Lay, les centres de loisirs, le soutien financier à Goal Foot qui regroupe les clubs de Neulise, St Symphorien et St Just la Pendue) ;
    - Les maisons de service au public (compétence non encore exercée) ;
    - La politique culturelle intercommunale (école de musique, programmation culturelle au château de la roche et spectacles jeunes enfants, soutien à quelques manifestations culturelles, sportives ou touristique d’envergure ou « à caractère exceptionnel ou innovant ») ;
    - Participation financière à la mise en œuvre par le SIEL de la fibre optique (en cours, les travaux pourraient débuter à Régny en 2019) :
    - Le contrôle des installations d’assainissement non collectif.

Concrètement, cela veut dire que la Commune de Régny n’intervient plus (et ne peut plus intervenir) dans tous les domaines que je viens d’énumérer, ou la CoPLER fait donc ce qu’elle veut et où elle veut !
La commune ne peut donc plus rien faire pour aider la requalification du site industriel Jalla ou engager une opération de requalification urbaine et de résorption de la vacance dans le centre bourg, opérations dont nous avons le plus grand besoin, mais que nous n’avions de toutes façons pas les moyens de financer !
Ce qui est tout à fait paradoxal, c’est que malgré cette forte montée en charge des compétences de la CoPLER, la commune de Régny a conservé dans les faits l’essentiel de ses charges antérieures et en même supporté de nouvelles que l’intercommunalité n’a pas souhaité prendre en charge :

  •  L’entretien et l’aménagement de la voirie et des espaces publics ;
  •  L’entretien des bâtiments communaux (église, mairie, écoles, salle des fêtes, salle de sport, équipements sportifs, maison de santé, divers locaux associatifs…) ;
  •  La gestion de l’ensemble des services publics locaux (mairie, écoles, garderies (hors CLSH), cantine scolaire, maison de santé, bibliothèque et agence postale) ;
  •  La responsabilité du devenir de la gare, du collège et de leurs abords ;
  •  L’assainissement collectif (réseau et station d’épuration), la gestion des eaux pluviales et de la distribution de l’eau potable ;
  •  Les aides aux associations sportives et à la vie associative (soit l’ensemble des manifestations organisées par nos associations sur la commune) ;
  •  Toutes les aides sociales, à travers le CCAS (aides aux anciens, à la scolarité, aux plus démunis…) ;
  •  Toute la gestion des autorisations d’urbanisme, de l’état civil et de la sécurité publique.

Il nous paraît évident que cette répartition des charges et des responsabilités, au regard des spécificités de notre commune (d’autres y trouvent peut-être leur compte ?), est particulièrement déséquilibrée et parfaitement inéquitable.

En attendant mieux (l’intégration à Roannais agglo ?), j’ai donc décidé qu’il nous fallait agir en 2018, et négocier avec la CoPLER, dans le cadre du PLUI et de l’AVAP, pour faire bouger les choses.
J’ai rencontré la semaine dernière, avec Ben, le sous-préfet de Roanne, nous avons longuement échangé et pu partager nos points de vue.
Nous ne sommes évidemment pas d’accord sur tout et en particulier sur les potentialités de notre site industriel Jalla, mais nous partageons globalement la même vision des choses ; il a bien pris en compte notre opposition résolue à « Loire et Monts » et il la fera respecter, quitte à encourager la commune de St Victor à rejoindre la COR, qui est prête à l’accueillir…
Il a surtout promis de nous aider à engager un dialogue constructif avec la CoPLER, notamment sur le devenir du site industriel Jalla, sur la prise en compte de la richesse de notre patrimoine au sein de l’AVAP et de l’ensemble de nos potentialités, jusqu’ici systématiquement minorées (voire même ignorées) dans le projet intercommunal.

Voilà, mesdames et messieurs, ce que je tenais à vous dire, l’exposé de nos réalisations et nos projets, nos satisfactions mais aussi nos interrogations et inquiétudes face à l’avenir…
J’en ai terminé et vous remercie pour votre attention,
je vous souhaite à toutes et à tous, une belle et heureuse année 2018,
et vous invite maintenant à partager le « verre de l’amitié ».

 

 

 L'équipe municipale

 

Elue lors des élections des dimanches 23 et 30 mars 2014;

 L'équipe municipale est composée de 19 personnes.


•Maire : Jean-François DAUVERGNE
•1er Adjoint : Ben Abdellah Laïadi, délégué aux Finances, à l'Intercommunalité et à la Communication
•2ème Adjointe : Fabienne Montel, déléguée à la politique Familiale et aux Affaires Scolaires
•3ème Adjointe : Manue André, déléguée à la Jeunesse, aux Affaires Culturelles, à la Vie Associative et à la Vie Economique
•4ème Adjoint : Jacque Favre, délégué au Développement Durable, à l'Urbanisme, au Logement et au Tourisme
•5ème Ajoint : Marc Marchand, Conseiller municipal délégué, en charge de la Voirie et des Réseaux
•Jean-François Cortey : Conseiller municipal délégué, en charge des Manifestations
•Anne-Laure Ovize : Conseillère municipale déléguée
•Nicolas Garnier : Conseiller municipal délégué, en charge des Equipements Sportifs et de Loisirs de Plein Air
•Jean-Yves Doucet, Conseiller municipal délégué, en charges des bâtiments communaux
•Sylvain Gainetdinoff, Conseiller municipal,
•Martine Guinet, Conseillère municipale,
•Jean-Marie Jourlin, Conseiller municipal, en charge du CCAS, des Aînés et de la Maison Médicale
•Sabine Loridan, Conseillère municipale,
•Claire Monteiro, Conseillère municipale,
•Sandrine Muzelle, Conseillère municipale,
•Vanessa Vernay, Conseillère municipale.

Météo

 

Agenda

Toutes les manifestations prévues à Régny

[ Télécharger le calendrier

17
08
Jeu de Boules
Amicale Boules

19
08
Jeu de Boules
Amicale Boules

24
08
Stade
Pétanque Régnyçoise

25
08
Diverses Animations et Manèges
Comité d'animation